Les Echos - 12.09.2013

Le préfinancement du Cice proposé par les banques commerciales s’avère très faible. L’objectif de 2 milliards pour 2013 pourra difficilement être tenu, malgré l’activité de la BPI. 
Pour mémoire, le mécanisme fiscal du Cice vise à alléger le coût du travail sur les salaires inférieurs à 2,5 SMIC et réduire les prélèvements des entreprises de 19 à 20 milliards à partir de 2014. Mais, dès cette année, les sociétés peuvent faire préfinancer cette créance engerme auprès de la Banque publique d’investissement (bpifrance) et des banques commerciales.
BPI Financement (ex-Oséo) a d’ores et déjà dépassé son objectif de financement, qui avait été fixé à 800 millions d’euros. A fin août, l’établissement avait constitué près de 9.300 dossiers pour un montant de 868 millions d’euros. Du côté des banques commerciales, en revanche, le préfinancement du Cice fait un flop. Alors que le gouvernement misait sur un volumede 1,2 milliard d’euros, les banques sont loin du compte.